Himalaya, trois générations en exil


Un film documentaire de Agnès Fouilleux (52mn)
Multidiffusion sur KTO TV.

Ils ont tous en commun d’avoir fui leur pays, à pied, à travers les plus hautes montagnes du monde, posant leurs pas dans les traces du Dalai Lama. Ils ont tous en commun de vivre en exil, sur une terre qui n’est pas la leur, depuis cinquante ans, ou seulement depuis quelques jours. Ils portent chacun dans leur mémoire, un fragment de l’histoire de ce peuple, une part de sa culture singulière qui s’étiole peu à peu de l’autre côté des montagnes. Dans le quotidien, chacun tente de reprendre racine.
À Dharamsala et dans ses environs, sur les contreforts de l’himalaya au nord de l’Inde, ce film part à la rencontre de 3 générations de tibétains en exil. Il recueille la parole de quelques vieillards, parmi les tout premiers à avoir dû prendre la fuite. Dans le calme d’un monastère bön, dans les cuisines d’une association d’ex-prisonniers politiques, dans les jardins du Norbulingka, ceux qui ont vécu la longue résistance contre l’invasion chinoise, racontent leurs derniers souvenirs d’un Tibet libre.
Aujourd’hui en Inde, ils côtoient des jeunes tibétains qui n’ont jamais connu leur pays. Nés en exil, les militants du Tibetan Youth Congress, ont pourtant la ferme intention de pouvoir s’y installer librement un jour. Il y a aussi tous ces réfugiés qui arrivent chaque jour au Reception Center. Ceux là n’ont connu qu’un tibet chinois, et leurs espoirs se trouvent plutôt ici, à Daramshala.
À l’occasion des festivités du « Losar », le nouvel an tibétain, c’est une communauté morcelée qui se retrouve plongée dans son histoire commune.